Double scrutin du 22 mars: Alpha Condé de nouveau lâché par la CEDEAO

La communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) n’est toujours pas satisfaite du processus électoral devant conduire au double scrutin législatif et référendaire du 22 mars prochain.
Dans un courrier adressé au ministère guinéen des affaires étrangères, la commission de cette organisation sous-régionale, indique qu’elle ne peut envoyer d’observateurs en Guinée que si les élections législatives couplées au référendum constitutionnel sont inclusive.
Cette position de la CEDEAO constitue un véritable camouflet pour le président Alpha Condé qui insisté sur le fait que le dernier report des élections qu’il avait accepté sur l’appel express et insistante de la CEDEAO, n’allait pas permettre le retour des ténors de l’opposition dans le processus.
Alpha Oumar Bah pour Flashguinee 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies