Domani Doré : «je refuse l’expression ‘‘détenus politiques’’ … »

Domani Doré, s’est prononcée ce mardi 30 mars sur la détention d’Ousmane Gaoual, Cherif Bah, Etienne Soropogui, Cellou Baldé et Cie emprisonnés à la maison centrale de Conakry, depuis plusieurs mois déjà. Pour elle, ce ne sont pas des prisonniers politiques, mais tout simplement qu’ils doivent faire face à leur responsabilité.

« Je refuse l’expression détenus politiques. Parce que tout simplement si nous sommes face à nos responsabilités, auxquelles on doit répondre devant la justice, que tu sois politique ou cordonnier, tu es d’abord un guinéen qui doit faire face à des accusations ou à répondre de tes actes lorsqu’il s’agit des choses qu’on te reproche. Accepter cette démarche pour la simple raison si on dit qu’on est républicain en tant qu’homme politique, on doit avoir foi en la justice, on doit accepter que chaque guinéen puisse se reconnaître en notre justice et refusé quand on est politique, qu’on se cache derrière un rideau soi-disant politique pour refuser de faire face à ses responsabilités », a-t-elle affirmé lors de l’entrevue avec nos confrères de FIM fm dans l’émission  »MIRADOR ».

 

Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies