Dialogue politique en Guinée: Alpha Condé ignore Cellou et Sidya

Alors que le pays fait face à une énorme crise sociopolitique depuis plus d’un an maintenant, le locataire de Sékoutouréyah ne compte pas se concerter avec ses principaux adversaires, Cellou Dalein Diallo de l’UFDG et Sidya Touré de l’UFR, deux ténors de l’opposition guinéenne. Alpha Condé l’a une fois encore réitéré aucours de entretien accordé à jeuneafrique ce mardi 30 mars 2021.

Dans sa communication, le patron de l’exécutif guinéen depuis 2010 se montre catégorique sur sa position.
«Il existe un cadre permanent de dialogue dirigé par le Premier ministre et au sein duquel tous les sujets, politiques ou autres, peuvent être débattus. Ce ne sont pas les individus qui m’intéressent, ce sont les problèmes et la façon dont ils peuvent être résolus», a-t-il lâché.

Comme si cela ne lui suffisait pas comme arguments, Alpha Condé fait savoir qu’«une recomposition politique est en cours, à l’issue de laquelle les deux personnalités que vous venez de citer ne seront peut-être plus les leaders qu’ils furent».

Plus loin, le premier magistrat du pays met son pied dans le plat de Sidya Touré, leader de la troisième force politique en Guinée.
«D’ores et déjà, je considère que Sidya Touré et son parti sont devenus politiquement inexistants», a-t-il laissé entendre.

En réalité, conclut l’ancien opposant historique, «il existe dans les deux camps, celui du pouvoir et celui de l’opposition, des extrémistes qui ne veulent pas du dialogue et du progrès en Guinée».

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies