The news is by your side.

Des journalistes inquiétés dans le pays d’un homme de droit :  » Aboubacr n’est pas Doussou Condé », dixit Fodé Oussou Fofana

0

Les dirigeants veulent-ils mettre fin a la liberté de presse en Guinée? En tout cas, Le vice-président de l’UFDG, (Union des forces démocratiques de Guinée) était en bataille rangée lundi 19 août 2019, a notre confrère, Aboubacr Bah, journaliste et directeur de la radio lynx fm et célèbre animateur de l’émission »œil de lynx ».

 

Convoqué lundi a la DPJ, direction nationale de la police judiciaire, pour avoir donné la parole à une citoyenne comme tous les autres citoyens, surtout a une militante des premières heures pour le RPG, dame Doussou Condé. Face à cette situation, le patron du groupe parlementaire des libéraux démocrates, s’est adressé aux journalistes déployés sur le lieu pour le soutien et aussi relayé les informations.

Fodé Oussou Fofana estime que Aboubacr est différent de Doussou Condé, dont les propos n’engage pas la radio lynx fm.

<<  Aboubakr n’est pas Doussou Condé. Doussou Condé, était militante du RPG arc-en-ciel, Doussou Condé, connaît le RPG arc-en-ciel. Doussou Condé est déçue du RPG. Doussou Condé dévoile les faiblesses du RPG arc-en-ciel. Ça n’engage pas Aboubakr, ça n’engage pas Lynx FM. Ça n’engage pas la presse guinéenne >>, a dit Fodé Oussou.

Devant les médias, le parlementaire ne cache pas la pitoyable affaire dans cette situation.  « Parce que celui qui est président aujourd’hui, a passé 40 ans de combat. Et lorsqu’il a été arrêté ici, la presse l’a accompagné. Et celui qui était en avant, parmi les journalistes, c’est monsieur Souleymane, celui qui est le propriétaire de Lynx FM. Et monsieur Alpha Condé, lui-même, avait cité Souleymane Diallo dans son livre, et dans ses mémoires >>, a-t-il rappelé.

Et M. Fofana de se poser des questions : « Comment comprendre qu’un homme qui a passé 40 ans de lutte et qui a été emprisonné pendant 5 ans, peut devenir président, et fouler au sol les droits et les libertés des citoyens », s’interroge le n°2 de l’UFDG.

<< Nous disons que c’est inacceptable, parce qu’ils sont dans leur projet de 3ème mandat. La stratégie consiste à museler, menacer et à fermer la presse guinéenne. On a vu des journalistes arrêtés et emprisonnés. Vous avez vu avec Mohamed Bangoura de mosaïqueguinee.com et Mouctar Diallo de RFI. Le combat doit continuer. Nous devons passer par tous les moyens pour empêcher, M. Alpha Condé, d’obtenir un 3ème mandat >>, a catapulté le parlementaire venu soutenir nos confrères.

Par la rédaction de flashguinee.info

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite