Info d'ici et d'ailleurs

Protocole d’accord avec le gouvernement guinéen/Oumar Tounkara tranche : « J’ai signé au nom des enseignants de mon pays. Partout où les intérêts des enseignants doivent être défendus, je serai là-bas jusqu’à la fin de mon mandat ».

Le camarade Oumar Tounkara, le 2ème secrétaire général adjoint exclu du SLECG par ses pairs s’est cependant réjoui de l’acte salutaire du gouvernement guinéen concernant leur protocole d’accord, ce mercredi 29 Janvier sur les ondes de la radio Espace FM dans l’émission les « Grandes Gueules.

« Si nous avons demandé 8 millions de francs guinéens et obtenu 1 300 mille francs guinéens, c’est vraiment salutaire (…) », a-t-il fait entendre. Poursuivant son intervention, enfonce-t-il le clou :

« Le combat syndicale est un combat graduel, on peut tout avoir mais pas tout de suite. Nous nous battrons toujours pour que la situation des enseignants soit améliorée pour aller même au delà des 8 millions francs guinéens », avant de dire que : « Mais au tour de la table et non dans la rue ».

Oumar Tounkara droit dans ses bottes, a déclaré qu’il sera présent partout où l’intérêt des enseignants se présentera.

« Nous pourrons négocier pour le salaire individuel pour la valorisation des primes dans les jours à venir. J’ai signé au nom des enseignants de mon pays. Partout où les intérêts des enseignants doivent être défendus, je serai là-bas jusqu’à la fin de mon mandat », a lancé l’ancien compagnon de lutte du Général Aboubacar Soumah.

Pour rappel, gouvernement guinéen et certaines structures syndicales de l’éducation ont signé dans la nuit d’hier mardi 28 Janvier, un protocole d’accord visant à augmenter le salaire des enseignants dans le local du ministère de la Fonction Publique.

Gilbert. T pour flashguinee.info
tounkaragilbert2018@gmail.com