Délivrance de la carte de presse : 2300 sur 4000 journalistes enrôlés (HAC)

Après plus d’un mois d’enrôlement des hommes de médias pour l’obtention de la carte de presse professionnelle, le président de la Haute Autorité de la Communication (HAC) a établi le bilan de cette opération. Boubacar Yacine Diallo a indiqué sur la télévision nationale (RTG) ce lundi 15 mars que sur un lot de 400 journalistes, seulement 2300 ont été enrôlés par les équipes déployées sur le terrain.

« Nous avons enrôlés 800 journalistes à l’intérieur du pays et 1500 sur Conakry. Nous avons au total 2.300 qui ont été enrôlés sur les 4.000 journalistes », a-t-il révélé.

Poursuivant, le patron de l’institution en charge de régulariser les médias met en garde ceux qui ont fourni de faux documents.

« La commission va commencer à dépouiller les dossiers de ces 2300 et ceux qui ont produit des faux documents ne passeront pas. Parce que l’enrôlement est une chose et l’obtention de la carte en est une autre », a promis Boubacar Yacine Diallo avant d’argumenter ses propos « Une de nos missions a relevé par exemple que quelqu’un qui est le chef comptable dans une école privée qui vient se faire enrôler, il s’est trouvé que le commissaire qui faisait l’enrôlement, payait à celui-ci les frais de scolarité de son enfant. Deuxièmes cas que nous avons relevé également, une famille se présente comme des journalistes pour un organe qui n’était pas. Le père, la mère et les trois enfants. Donc, voilà des cas que nous trouvons aujourd’hui dans la presse. Mais, je vous garantis que ça changera ».

Il faut rappeler que dès sa prise de fonction il y a quelques mois, Boubacar Yacine Diallo a promis d’assainir la corporation.

 

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies