Décès dans les prisons guinéennes : Les États-Unis se disent préoccupés

A travers une déclaration rendue publique ce mercredi 20 janvier, le secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines exprime les préoccupations des États-Unis face aux multiples décès de détenus dans les prisons guinéennes. Tibor Nagy fustige les actions du gouvernement et la mort de militants de l’opposition en détention.

« Les États-Unis sont gravement préoccupés par les retards dans les procédures judiciaires et par le ciblage de l’opposition politique par le gouvernement de Guinée.  Les actions du gouvernement et la mort de deux membres de l’opposition pendant leur détention remettent en question l’engagement de la Guinée en faveur de l’État de droit », peut-on lire dans la déclaration.

Pour rappel, au moins 6 personnes sont décédées dans les prisons civiles depuis la tenue de la présidentielle du 18 octobre dernier, 4 à Conakry et 2 à Labé.

Boubacar Barry