Débarqué de son vol, Dalein révèle : « J’ai trouvé un collaborateur d’Alpha Condé dans l’avion qui l’a appelé »

Alors qu’il partait à Abidjan en Côte d’Ivoire pour assister aux funérailles de Hamed Bakayoko, le président de l’UFDG a été débarqué de vol ce mardi 16 mars par les autorités. Sur les ondes de la radio Espace ce mercredi 17 mars, Cellou Dalein Diallo est revenu sur le scénario dont il a été victime à l’aéroport international de G’Bessia-Conakry.

Dans ses explications, l’ancien premier ministre a fait savoir que c’est le président Alpha Condé qui a ordonné son débarquement après avoir été alerté par un de ses proches qui était dans l’avion.

« L’équipage a annoncé : nous avons un souci avec la police de frontière, nous pensons pouvoir terminer ça et puis nous allons décoller. Moi j’ai soupçonné que ça pouvait être moi. Et puis un membre de l’équipage est venu dire M. Diallo il s’agit de vous », a-t-il dit dans les “Grandes Gueules » à l’entame de sa communication.

« J’ai pu faire mes formalités au niveau de la compagnie, mon passeport a été examiné, je suis passé, parce qu’il n’y a pas eu d’interdiction là. J’ai été fouillé comme tout passager. J’ai trouvé un collaborateur d’Alpha Condé dans l’avion qui l’a appelé. Et Alpha Condé, selon les informations, était en colère, il a donné des instructions de ne pas me laisser partir », a déploré ensuite Cellou Dalein Diallo qui n’a pas voulu dévoiler l’identité de la personne concernée.

Pour rappel, c’est la deuxième fois que le principal opposant d’Alpha Condé se voit empêcher de quitter le territoire guinéen depuis la dernière présidentielle en octobre dernier.

 

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies