La nouvelle est à vos côtés.

Dans une manifestation de soutien à Alpha Condé, des jeunes s’opposent à un 3e mandat

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Partager

La Coordination des partis politiques alliés à la mouvance (COPAM) vient d’essuyer un échec cuisant. Cette structure du camp présidentiel a appelé à une mobilisation ce 14 mars au palais du peuple, pour soutenir le président de la République.

Selon Bouna Keita, la manifestation, prévue dans la salle des congrès du palais du peuple, vise à ‘’prouver au peuple qu’il n’a pas fait un mauvais choix’’ en élisant Alpha Condé.

Cet opérateur économique, reconverti dans la politique, a rassuré mercredi, qu’il ne sera pas question de parler d’un troisième mandat pour l’actuel locataire de Sékhoutouréyah.

PUBLICITÉ

‘’Le troisième mandat pour le président, ce n’est moi qui vais le dire. Le président lui-même avait dit dans ses interviews que c’est au peuple de Guinée de décider. Nous venons au palais du peuple pour parler des acquis du régime en place’’, a-t-il indiqué dans une sortie médiatique.

Seulement voilà, Bouna Keita et sa clique ont échoué à mobiliser des partisans d’Alpha Condé. Dans la salle des congrès où était prévue la manifestation, des jeunes ont brandi des affiches pour exprimer leur opposition à un troisième mandat. ‘’Il n’y aura pas de troisième mandat. Il ne faut même pas tenter de changer la constitution (…). La Guinée n’appartient pas à une seule personne’’, a lâché l’un des manifestants au micro de VisionGuinee.

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies