Culture : Le reggae-man Takana Zion menacé de mort.

Connu pour ne pas garder sa langue dans sa poche, le patron de Zion-City avait exprimé toute sa colère sur les violences qui ont émaillés les préfectures de Coyah, Dubreka et Kamsar, affirmant que les guinéens était dirigé par des criminels.

Via une publication faite sur les réseaux sociaux ce weekend, Takana Zion a révélé une conversation sans laquelle il est menacé de mort après sa sortie très musclé sur la gouvernance d’Alpha Condé.
« Tes services indiscrets m’ont dit qu’il veulent me tuer. .. Tu seras la cause de ta propre chute, nous sommes en guerre » a t-il expliqué entre autre.

La guerre est donc déclaré. Cependant, pour le moment c’est sont des personnes non identifié qui se cachent derrière ses menaces.
Nous y reviendrons…

Aboulaye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies