La nouvelle est à vos côtés.

Culture: à la découverte des studios Kirah, ce petit village artistique et culturel au cœur de Conakry

PUBLICITÉ

Partager

Motivés par leur vécu quotidien, des artistes guinéens se sentent mieux placés pour parler de l’impérieuse nécessité de doter le pays d’espaces de diffusion, de formation, d’accompagnement des porteurs de projets et d’autres entrepreneurs culturels. C’est dans cette dynamique qu’à a vu jour, en juin 2017, un espace culturel de formation, de diffusion, bref, un incubateur culturel, à la Minière, dans la commune de Dixinn, à Conakry. Son nom : les Studios Kirah.

Selon les tenanciers des lieux, l’ambition de mettre en place une alternative pour tout ce qui peut être formation, diffusion des métiers culturels et tout ce qui est nouvelle technologie et audiovisuel. D’où la mise en place de cet espace créé et géré par des artistes.

Le site abrite plusieurs activités dont des concerts Open Mic pour promouvoir les jeunes talents, des expositions d’objets d’art plastique, le Café des auteurs qui met en lumière les auteurs de tous ordres: de littérature, de poésie, de musique, de théâtre, de stand-up qui consiste à faire venir un ou des invités chaque semaine pour parler de leurs œuvres devant un public.

Isidore Bangoura, artiste tous azimuts conciliant peinture, musique, comédie et cinéma y travaille sur la scénographie, l’animation et la présentation de spectacles. Il vient d’ailleurs de faire une exposition dénommée « Désir secret ». Ce membre du groupe de musique le RIPOSTE 2, entendez Rassemblement Intellectuel Pour l’Organisation Sociale de la Terre, dit travailler sur un projet d’album qui va puiser quelques titres de son expo « Désir secret ».

Depuis tout petit, ce mordu de la Culture nous confie éprouver une passion éblouie pour les bandes dessinées qu’il lisait et reproduisait sur le tableau noir alors qu’il faisait l’école élémentaire, à la grande satisfaction des maîtres et de ses amis élèves. D’où la venue, dans la peinture, de cet artiste qui ambitionne de travailler sur les bandes dessinées et même des films d’animation, parce qu’étant réalisateur de formation.

« Je compte plus tard travailler avec des grands dessinateurs pour faire des films d’animation. Parce que les enfants doivent être éduqués à la base afin qu’il grandissent avec notre Culture », soutient Isidore Bangoura.

De l’avis du directeur général des Studios Kirah, cet espace culturel se veut un laboratoire où on fait un peu de tout, ou du moins, là où on essaie tout. « Et on offre ce luxe aux artistes: le fait de commencer quelque chose, de ne pas y arriver, de recommencer. Parce que si l’artiste n’arrive plus à essayer, c’est qu’il n’est plus dans l’art. Il faut qu’on ait ce luxe d’essayer des choses, de ne pas y arriver, parce que de chaque échec, on apprend des choses », indique Bilia Bah.

Outre les activités ci-haut énumérées, ce village artistique et culturel situé au cœur de Conakry offre également le Café des conteurs au cours duquel le public est carrément plongé dans une ambiance de veillée nocturne avec des recettes exclusives du pays, notamment du lafidi, du vin de palme, du gingembre, du kiri. Aussi, on n’y développe notamment des concepts comme L’Art gouverne en vue de promouvoir la bonne gouvernance.

A cet effet, les promoteurs du site organisent des hackathons. A ceux-là, s’ajoute le festival Univers des mots, cette plateforme qui s’est déjà transportée sur la deuxième plateforme de l’espace francophone africain. Comme l’indique son nom « Kirah » qui signifie littéralement le chemin en langue nationale soussou, cet espace se veut un chemin qui balise la voie aux artistes vers une ascension fulgurante.

guineenews

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies