La nouvelle est à vos côtés.

Croisade contre les faux médicaments : Dr Fodé Oussou Fofana encourage l’ordre des pharmaciens à déclencher une grève

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Partager

Le week-end dernier, l’ordre national des pharmaciens de Guinée, a brandi une menace de grève pour protester contre la vente illicite des médicaments dans les marchés et sur les grandes artères de la capitale et de l’intérieur du pays.

Cette démarche est soutenue par Dr Fodé Oussou Fofana, qui a été pendant 14 ans, à la tête de cette structure et en même temps, président des pharmaciens africains durant 3 ans.

Ce professionnel du médicament estime donc, qu’il faut accentuer la pression sur les gouvernants, afin de venir à bout de ce phénomène.

« Nous soutenons l’ordre national des pharmaciens. Ils n’ont qu’à déclencher la grève. Nous allons fermer toutes les pharmacies pendant trois (3) jours. A partir de cet instant-là, à commencer par les membres du gouvernement et leurs familles, lorsqu’ils iront acheter les médicaments dans la rue, ils comprendront c’est quoi le médicament de la rue. C’est parce que, eux, ils n’achètent pas ce genre de médicaments, qu’ils ne prennent pas des décisions pour supprimer ce marché parallèle. J’attends qu’elle soit déclenchée. On en a marre de ce manque de responsabilité de la part du gouvernement », a-t-il indiqué au micro de Mosaiqueguinee.com.

PUBLICITÉ

Il a plus loin, regretté que la Guinée, ne prenne pas l’exemple sur les autres pays de la sous-région.

« C’est le seul pays de la sous-région, où les gens sont capables d’installer des boutiques de médicaments tout le long de la route… Les gens, quand ils ont envie de se droguer, c’est dans ces lieux qu’ils viennent acheter le valium. Alors que dans les pharmacies, tu ne peux pas l’acheter. Un conteneur de faux médicaments saisi et celui qui a été arrêté et amenée à la justice, on libère le chauffeur et on laisse la cargaison pour empoisonner la population. On est dans quel pays ? C’est une honte », a-t-il laissé entendre.

Pour Dr Fodé Oussou Fofana, un médicament laissé à la portée d’un non professionnel, même s’il est de qualité, représente un danger pour les consommateurs.

mosaiqueguinee

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies