COVID-19: le secteur agricole aussi assommé par le coronavuris

A l’instar des  autres secteurs, le secteur agricole guinéen est frappé de plein fouet par la pandémie du COVID-19. Invités chez les grandes gueules ce jeudi 30 avril 2020, Mamadou Maladho Diallo et Kaba Kouyaté Kouyaté respectivement entrepreneur agricole et assistant technique sur le réseau Bora male reviennent sur les pertes enregistré dans ce secteur.
« Aujourd’hui s’il y’a un secteur qui a été réellement touché par  le  coronavuris c’est le secteur économique.  Et plus précisément le secteur agricole .Si vous prenez l’année dernière en pareille circonstance on vendait un  kilo de poivron à 40000fg et aujourd’hui nous le vendons à 3000, la pomme de terre c’était 12000fg le kilo et actuellement c’est à 5000fg ça c’est au niveau de la vente.
Maintenant il y’a des problèmes liés au niveau du transport. Il est très difficile pour nous de transporter nos produits. Parce que depuis le décret du président de la république, les agents de ce secteur n’ont pas réellement compris le  message. Nous avons perdu plus de 500 kilos de poivron les pertes sont énormes. » Nous a fait savoir Mamadou Maladho Diallo.
Pour Kaba Kouyaté son secteur n’est pas exclu aux problèmes rencontrés dûs au COVID-19. En guise d’exemple la dernière fois, pour l’acheminement de 250 kilos du riz, ils étaient obligés de payer une somme équivalente à l’acheminement d’une tonne du riz en temps normal. Il estime que la demande a complètement baissé donc nos chiffres d’affaires ont chuté.
Il faut rappeler qu’ils demandent  tous à l’État  guinéen de revoir leurs mesures afin de les permettre d’acheminer leurs produits. Pour eux si rien n’est fait, ils
foncent tout droit vers la catastrophe.
M Oury Diallo pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies