Covid-19: Kassory Fofana craint le scénario européenne dans les pays africains 

Le premier ministre guinéen craint une propagation à grande échelle du Covid-19 en Afrique, comme le cas actuellement dans plusieurs pays européens. Kassory Fofana estime qu’à l’approche de la saison des pluies, le virus peut faire assez de victimes dans les pays africains.

« La tendance qui se dessine en Europe est, semble-t-il, un ralentissement de la propagation liée à la saison, à l’arrivée de l’été. Quand il fait froid, le virus se répand facilement, quand il fait chaud il se diffuse moins. Or bientôt une partie de l’Afrique va entrer dans la période froide. Donc le scénario optimiste est que l’on règle cette crise d’ici le mois de juin. Mais si ce n’est pas le cas, si l’épidémie continue en pleine saison des pluies, je crains ce scénario noir. Donc Nous redoutons le schéma européen doublé d’une grande misère compte tenu de l’état de la société et de ses revenus. Oui, une augmentation de la mortalité, due à la fois à la maladie et à la famine « , a estimé le chef du gouvernement guinéen dans un entretien accordé au journal l’Obs et de plaidé pour une coordination des africains et de leurs partenaires techniques et financiers contre la pandémie.

« S’il n’y a pas de coordination au niveau du continent et de notre voisinage immédiat, si nous ne pouvons mettre en place un programme massif de protection de la population faute d’une aide internationale adéquate, le risque de contagion grave est à craindre », a-t- il plaidé

Depuis le début de cette crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du nouveau coronavirus, plus de cent mille personnes sont mortes à travers le monde. L’Afrique, bien qu’elle ait un système de santé très fragile, reste le continent le moins touché. Cela s’explique selon plusieurs observateurs, par les conditions climatiques et la population qui est moins vieillissante que celle des autres continents.

Alpha Oumar Bah pour flashguinee 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies