Coronavirus : Moussa Yero Bah Depuis son lit de malade, témoigne je vais bien, à part la perte d’odorat, je n’ai pas grand-chose

Quelques jours après son hospitalisation au CHU Donka suite au covid-19 dont elle a été confirmée porteuse saint, Madame Sow Moussa Yero Bah s’est exprimée.
Pour la journalistes du groupe Hadafo média, elle va très bien, à part de la perte de l’odorat,  elle n’a pas grand-chose.
« moi, je n’ai pas présenté de signe. On dit que je suis asymptomatique. J’ai été appelée vers 20 heures, le jeudi, pour me dire que je dois me présenter au centre de traitement de Donka. Je suis arrivée ici avec mon collègue Aboubacar Diallo, et les confrères Lamine Mognouma Cissé et Mamadou Oury de Gangan. On a été pris en charge et nous suivons nos traitements », a-t-elle expliqué.
« Je vais bien », rassure Moussa Yéro Bah. « Apparemment, à part la perte d’odorat, je n’ai pas grand-chose. Je suis souvent grippée, parce que je suis allergique à tout ce qui est poussière ou mauvaise odeur ».
Du côté des conditions d’hospitalisation, elle précise que tout est normal. « Au début, on était à l’ancien centre d’infectiologie de l’autre côté. Là, on a déménagé vers le nouvel immeuble qui a été récemment construit, là où il y avait la maternité. Pour les conditions d’hygiène, c’est bien », a-t-elle apprécié.
Par ailleurs, dans le cadre des médicaments donnés au patients de COVID-19, Moussa Yéro Bah révèle qu’on « donne de la chloroquine aux autres, moi je prends du quirane 500. C’est un mélange d’antibiotiques. Selon ce qu’ils m’ont dit, c’est ce qui est approprié à mon état. J’espère que dans les deux semaines, on pourra s’en sortir, puis, on pourrait être testés négatifs ».
Cependant, « je voudrais que les gens sachent que je vais bien, et aussi mes collègues, à part Aboubacar Diallo qui était secoué, parce que lui il était déjà malade avant qu’on arrive ici. On essaye de faire en sorte pour qu’il aille mieux », a précisé Moussa Yéro Bah.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies