Info d'ici et d'ailleurs

Coordinations régionales: la LIDDA désapprouve la résolution de l’Assemblée

Alors que l’Assemblée Nationale vient d’adopter une résolution contre les coordinations régionales, la Ligue pour les Droits et la Démocratie en Afrique (LIDDA), elle, émet des doutes quant à la nécessité de promulguer celle-ci. À travers un communiqué rendu public ce vendredi 08 janvier, l’institution pilotée par Mamady Kaba appelle le président à ne promulguer cette résolution avant de faire des recommandations.

Dans ce communiqué, la LIDDA voit une telle résolution comme une privation au pays de forces socio-politiques par excellence qui réduirait la disponibilité de ressources complémentaires nécessaires au vivre ensemble.

« La LIDDA doute fortement de l’opportunité d’une telle résolution car elle risque d’en rajouter à la confusion qui hante les esprits en la matière », peut-on lire entre les lignes.

Pour Mamady Kaba et ses hommes, il faudrait plutôt une réglementation stricte de ces coordinations afin qu’elles soient des outils au service exclusif de l’unité nationale et de la stabilité du pays. C’est pourquoi elle recommande:

–La transformation des organisations en question en organisations non gouvernementales avec statut spécial, afin d’encadrer leur existence dans l’intérêt exclusif de la paix et de la cohésion sociale ;

–Définir clairement leur rapport à l’état, en garantissant le caractère purement social de leurs activités ;

–Envisager la possibilité de leur implication politique comme contribution exclusive à l’unité nationale et à la paix civile.

Le même communiqué indique que la LIDDA appelle l’ensemble des organisations nationales à œuvrer en faveur du dialogue national, en vue de l’instauration d’un climat de paix durable et d’unité nationale.

 

Boubacar Barry