Conflits en RDC : la guinéenne Bintou Keita désignée pour diriger l’opération des casques bleus

Ce jeudi 14 janvier, les Nations unies ont annoncé la nomination de Bintou Keita en tant qu’émissaire pour conduire une opération de taille de casques bleu en République démocratique du Congo.

Cette intervention sécuritaire que des observateurs qualifient d’importante et difficile qui sera gérée par une Guinéenne, s’inscrit dans le cadre d’un conflit diplomatique, dans cette partie de l’Afrique centrale.

La Mission de paix Monusco compte environ 15.000 Casques bleus, avec un budget annuel atteignant plus d’un milliard de dollars. Son mandat a été renouvelé en décembre par le Conseil de sécurité de l’ONU pour un an avec une amorce prudente de désengagement étalé sur plusieurs années, sans échéance de fin établie, rapporte nos confrères de l’AFP.

La Guinéenne Bintou KEITA jusque-là sous-secrétaire générale de l’ONU pour le continent africain, va succéder en février à l’Algérienne Leila Zerrougui une Algérienne, qui a presque passé 3ans de mission en RD Congo.

Précisons que Bintou KEITA a été admise aux Nations unies en 1989. Elle a principalement occupé des fonctions au Darfour (2015) et au Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef)