CONDAMNER puis GRACIER: la stratégie de M. Alpha Condé pour se sauver la face (Ibrahima Diallo)

Sept (7) détenus politiques innocents ont été libérés hier par M. Alpha Condé.

Certains avaient été arrêtés, d’autres kidnappés en octobre 2020 et condamnés à 5 mois de prison ferme.

Ils ont passé injustement plus de 4 mois à la maison centrale de Conakry.

Cet acte de M. Alpha Condé est destiné à tromper l’opinion publique nationale et internationale pour donner l’impression d’une prétendue signe d’ouverture du régime ou d’un début de décrispation de la crise sociopolitique désastreuse dans laquelle se trouve notre pays aujourd’hui.

Tout le monde sait aujourd’hui que M. Alpha Condé est sous pression et son objectif pour espérer revenir sur la scène internationale est de rendre responsable les détenus politiques des nombreuses violations des droits humains commis par les forces de défense et de sécurité au service de son régime pendant les manifestations contre le troisième mandat.

Pour y arriver l’équation est très simple: CONDAMNER puis GRACIER.

Nous ne devons pas céder à la manipulation.  Nous devons rester mobilisés pour continuer le combat démocratique afin de libérer la République de Guinée des mains des autocrates.

 

Ibrahima Diallo FNDC

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies