Conakry : l’invite du FDNC aux sociétés minières opérant dans le pays 

Le FNDC poursuit sa bataille médiatique contre le colonel Mamadi Doumbouya. Dans un communiqué qu’il a publié ce matin, il a fait une invite aux sociétés minières opérant dans le pays. C’est celle de ne signer aucun contrat avec le pouvoir actuel qui, selon lui, est « illégal et illégitime ». 

« Nous rappelons aux entreprises minières et aux investisseurs que le pouvoir du CNRD est illégal et illégitime, et donc qu’il ne peut engager moralement et juridiquement l’État guinéen et son peuple de Guinée. En vue de préserver nos intérêts mutuels à moyen et à long terme, le FNDC invite les sociétés minières et les investisseurs à la vigilance et à un sens élevé de la responsabilité. Dans le cas contraire, les sociétés minières et les investisseurs nationaux et étrangers assumeront la responsabilité quant à une possible annulation de tous les contrats signés avec le CNRD et son gouvernement par les futures autorités légales et légitimes », lit-on dans le communiqué du FDNC.

Un autre passage du même communiqué laisse voir: « Dans les prochains jours, nos avocats adresseront une lettre à toutes les compagnies minières et aux représentations diplomatiques, afin de les inviter à assumer leur responsabilité sociale et morale face à la situation de crise qui prévaut en Guinée ». 

A rappeler que deux des leaders du FDNC et une figure du parti UFR, sont toujours en détention à la maison centrale de Conakry. Il s’agit de Foniké Mengué, d’Ibrahima Diallo et de Saikou Yaya Barry. Ils ont été arrêtés suite aux manifestations des 28 et 29 juillet 2022 à Conakry. Des manifestations qui s’étaient soldées par plusieurs morts et blessés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...