Conakry: Le leader de l’opposition Dalein Diallo est sans reserve sur ce qu’il qualifie d’arrestation arbitraire de Foniké Mangué

Suite à l’arrestation du chargé des antennes du front national pour la défense de la constitution cet après-midi, le leader du parti Union des forces démocratiques de Guinée a réagit sur sa page Facebook.

Cellou Dalein Diallo a affirmé que cette arrestation est ordonnée par le Président Alpha Condé. 《Alors que partout les hommes d’Etat sont à pied d’œuvre pour désengorger les prisons et calmer les tensions pour obtenir l’union sacrée de leur peuple contre le Covid-19, Alpha Condé multiplie les arrestations et les condamnations de ses adversaires. Fonike Menguè, membre de la coordination du FNDC, a été kidnappé ce vendredi matin par la police》, a écrit le Président de l’UFDG Selon l’ancien premier ministre guinéen, cette arrestation vient grossir:《 les rangs des centaines de prisonniers d’opinion détenues dans les geôles d’Alpha Condé. Mobilisons nous pour leur libération.》

Oumar sylla communément appelé

FONIKÉ MENGUÉ responsable  d’action et de  mobilisation du FNDC réitère la menace de relancer la grève malgré la pandémie ce vendredi 17 avril 2020. Au cours de son intervention, il accuse le président Alpha CONDÉ d’utiliser le COVID-19 pour mettre en exécution son plan machiavélique dit-il.
« Vu la violation de sa propre interdiction, à propos des mesures sanitaires contre le coronavuris, en regroupant 114 personnes dans le même lieu, le FNDC ne peut plus continuer dans cette mascarade. C’est pourquoi nous demandons à tous les guinéens épris  de justice et de la démocratie de se préparer et attendre les mots d’ordre du FNDC qui vont tomber en urgence dans  ces deux jours. L’objectif c’est la reprise de la grève sur toute  l’étendue du territoire national.  » A déclaré   FONIKÉ MENGUÉ chez les grandes gueules
Pour M. Oumar Sylla, le président Alpha CONDÉ utilise  cette pandémie du coronavuris comme un instrument politique. Il estime que depuis que le FNDC a décidé d’observer une trêve pour faire face au COVID-19, aujourd’hui nous voyons tous que le président CONDÉ utilise cette pandémie pour mettre en exécution son plan machiavélique.
Oumar  SYLLA  termine par  donné une liste de dix personnes qui ont commandités les meurtres pendant les élections qui pour  lui répondront devant les institutions internationales ( la CPI, et Amnesty international ) dès la fin de cette pandémie. Il s’agit donc: Amadou Damoro Camara, Colonel Moussa Thiégboro, Elhadj Papa koly Kourouma, Elhadj Ismaël Traoré gouverneur en Faranah, Elhadj sort Sano préfet de Kerouané, Moryba Ali Delamou maire de la commune urbaine de N’zérékoré, Lamine komara Commissaire central de la police de N’zérékoré, Colonel Mamadou Lamine KEITA Commandant de la quatrième région militaire de N’zérékoré, Colonel Ibrahima KEITA Commandant de la gendarmerie régionale de N’zérékoré, Elhadj Adama KEITA coordinateur du RPG à N’zérékoré.
M Oury Diallo pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies