Conakry : la cour d’appel rejette la demande de réouverture du siège de l’UFDG

L’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) ne pourra donc pas reprendre ses activités. Le principal parti de l’opposition guinéenne dont le siège et les bureaux restent fermés depuis la tenue de la présidentielle du 18 octobre 2020 vient d’être débouté par la justice.

La cour d’appel de Conakry a dans un arrêt rendu ce jeudi 4 mars 2021 indiqué que le parti dirigé par Cellou Dalein Diallo ne peut pas obtenir la réouverture de son siège et de ses bureaux pour des questions de sécurité.

Pour les avocats de l’UFDG, la bataille n’est pas encore terminée. Elle sera menée devant la cour suprême.

« Nous avons succombé au procès, il faut le reconnaître honnêtement. Nous comptons porter le différend devant la cour suprême. Nous n’allons pas nous arrêter, nous allons continuer à nous battre et nous auront d’autres procédures parce que les libertés doivent être respectées dans notre pays », a expliqué Me Salifou Béavogui tout en indiquant qu’il n’y a pas : « de raison qu’on empêche systématiquement un parti politique d’utiliser ses installations pour ses activités politiques », a-t-déploré.

 

Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies