Conakry: Alhassane Fofana reporter du site mosaiqueguinee.com tabassé par les agents des forces de l’ordre de sécurité

il y a 3 semaines

En Guinée ceux qui sont censés protégé les journalistes sont ceux là mêmes qui s’en prennent aux journalistes dans les manifestations. Ce jeudi 14 novembre 2019, un reporter du site mosaiqueguinee.com a été molesté par des agents des forces de l’ordre de sécurité alors qu’il couvrait la manifestation du front national pour la défense de la constitution sur l’autoroute fidela castro.

Ce jeune reporter molesté de façon inhumaine faisait partie du pool de journalistes qui était derrière le cortège de l’ancien haut représentant d’Alpha Condé.

Dans le micro d’Océanguinee.com, notre confrère a raconter sa mésaventure avec un ton séré. ‹‹ J’étais dans le cortège de l’ancien Premier ministre, Sidya Touré. Eu avant au rond-point de Gbessia en quittant vers l’aéroport, on s’est arrêtés. Dans la foulée, on a entendu de tirs de gaz lacrymogène pour disperser la foule ››, se souvient notre confrère.

Par panique, Alhassane Fofana et certains de nos confrères ont descendus du pickup pour tenter de se mettre à l’abri. Malheureusement quand certains agents lancent des gaz lacrymogènes, ils deviennent surexcités comme les manifestants et prennent même le rythme de la violence. Dans ce cas, notre confrère nous explique que : ‹‹ lors que nous sommes descendus du pick-up, j’ai vu des gendarmes. Je leur ai montré mon badge de reporter. Sur le coup, ils se sont permis de donner des coups de pied et de matraque ››, a précisé Alhassane Fofana de mosaiqueguinee.com

A la question de savoir si tout va bien avec son confrère, ce journaliste déclare qu’il ‹‹ resent une douleur au niveau, avec une blessure à la cuisse, avant ››, dit-il avant de dénoncer les violences à l’encontre des journalistes par ceux-là mêmes qui sont censés les protéger.

Akila Soumah pour océanguinee.com

Lire l'article original sur oceanguinee
Flashguinee.info n'est pas responsable du contenu de sites externes