Commission recensement du personnel enseignant : Michel Michel Balamou, amer, prédit l’échec de l’opération

Mis à l’écart de la commission chargée de toiletter le fichier des fonctionnaires enseignants, le secrétaire général du Syndicat National de l’Education, qui avait été pourtant invité à participer à cette commission, prédit l’échec de l’opération.

Son point de fixation, le SLECG dont il doute des capacités à pouvoir parvenir à un résultat concluant dans l’intérêt des enseignants.

Se focalisant sur les précédents recensements effectués dans le secteur de l’éducation, Pépé Michel Balamou, estime que le SLECG devrait plutôt penser à une unité d’action syndicale.

« Le SLECG va mener une activité solitaire dont l’issue sera incertaine, d’autant plus qu’il y a eu assez de recensements dans le secteur de l’éducation dont les résultats existent… Il va falloir, à l’avenir, que le SLECG pense à l’unité d’action syndicale pour que nous puissions aller dans le sens véritable de l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants », a-t-il suggéré.

Toutefois, le secrétaire général du SNE, dit ne plus craindre de règlement de compte de la part du SLECG, comme il le redoutait dans un passé récent.

mosaiqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Partages
Partagez3
Tweetez
+1