The news is by your side.

Commémoration du 75ème anniversaire du débarquement de Provence : Le discours du président Alpha Condé .

0

FRANCE – Ce jeudi 15 août 2019, c’est lors d’une commémoration du 75ème anniversaire du débarquement de Provence pendant la deuxième guerre mondiale, que le chef de l’État guinéen, Alpha Condé a tenu un discours en présence du président français, Emmanuel Macron.

Lisez !

Monsieur le maire de la Commune de Saint-Raphaël, 

Monsieur le président du Conseil Réginal, 

Mesdames, Messieurs les députés et les Sénateurs, 

Chers anciens combattants, 

Monsieur le Président, 

Je voudrai vous remercier de nous avoir associé à la commémoration du 75èmeanniversaire du débarquement de Provence, qui fut un des moments cruciaux de la fin de la deuxième guerre mondiale. 

Cette cérémonie nous projette dans un passé fécond et avenir. Ce passé, ce sont 250.000 hommes dont plus de la moitié était composée d’africains du Nord, de l’Est et de l’Ouest. Ces hommes partageaient avec les soldats français le sang et sueur de ce combat ultime de la deuxième guerre mondiale. Le débarquement de Provence, la bataille de l’Italie notamment les combats de Montecassino font partie d’une mémoire collective partagée entre les peuples français et africains. 

En ce moment où la France avec l’aide de ses alliés combattait pour sa survie et sa liberté, les fils et les filles des territoires africains d’alors se sentis interpelés, impliqués, partageant l’appel universel et absolu de la liberté. Nombreux de ces fils d’Afrique ont trouvé dans la terre de France le repos éternel et ont laissé ici et là des souvenirs de bravoure et de fraternité. 

Au-delà des chiffres, ce sont des vies qui ont convergé vers l’appel et la lutte contre le nazisme et pour la liberté. Ces vies sont celles des planteurs qui ont rejoint la résistance avant de se faire enrôler dans les forces françaises libres. Ces vies ce sont celles des paysans, d’instituteurs, de forgerons, de planteurs, de chasseurs qui ont partagé l’idéal du combat. 

Je voudrai ici évoquer la mémoire de nos anciens, qui, au-delà de leurs différences d’origine, de race, de religion et de culture ont trouvé en eux des ressources pour mener ensemble le combat pour la liberté. De l’histoire et de la mémoire, il ne faut pas retenir que les leçons du passé. D’ailleurs les leçons ne sont-ils que pour le futur. Nos peuples ont en commun le destin humain et de devoir de l’humanité. 

Monsieur le Président, permettez-moi de saluer la mémoire de tous les hommes et de toutes femmes venant de partout, de France, de l’Angleterre, de Russie, de l’Amérique et bien sûr de l’Afrique sans le sacrifice desquels notre humanité ne continuerait pas à se battre pour la paix et la lutte contre les affres et des erreurs de l’extrémisme et de la guerre. Aujourd’hui comme hier, les peuples d’Afrique, tout en étant attachés à leur identité et à leur liberté continueront le combat pour un monde toujours plus juste et toujours solidaire. 

Je vous remercie.

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite