Circulation routière : Un vingtaine d’agents et officiers en formation à Dubréka

Les autorités administratives de la préfecture de Dubreka ont procédé lundi 14 septembre 2020 au lancement officiel d’une nouvelle session de formation des fonctionnaires de la Direction Centrale de la Sécurité Routière.

Durant six jours, 25 agents et officiers venus des 7 régions administratives du pays, seront outillés aux fondamentaux de la routière notamment : l’éthique et la déontologie, la réglementation, le code de la route, le constat d’accidents et la rédaction des procès verbaux. 

Cette formation est financée par le Fonds de Consolidation de la Paix, à travers le Système des Nations Unies, le PNUD et l’ONU Habitat qui s’activent auprès du gouvernement guinéen depuis 2010 dans le cadre du processus de réforme du secteur de la sécurité. 

Cependant la problématique de la fluidité de la circulation routière reste encore majeure; c’est pourquoi les partenaires souhaitent à l’issue de cet atelier, voir une Police routière proactive, anticipante et innovatrice dans l’exercice de sa mission. 

«S’agissant de la problématique de la sécurité routière, il convient d’indiquer qu’il y a plus d’une decenie que la circulation routière à Conakry, et à l’intérieur du pays constituent un véritable calvaire pour les usagers….Ces derniers perdent des heures considérables dans les bouchons avant d’arriver à leur destination…Face à cette situation préoccupante,le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile en collaboration avec le Système des Nations Unies ont préconisé cette formation pour contribuer à la résolution de ces problèmes évoqués, en vue d’une amélioration au quotidien des services de sécurité routière en faveur des usagers.Elle permettra de doter les agents et officiers des fondamentaux de la sécurité routière indispensables pour leur qualification dans l’exécution correct de leur mission pour mille meilleures applications de la loi» a martelé Docteur Ibrahima Barry Coordinateur du Fonds de Consolidation de la Paix. 

Par ailleurs, pour l’image d’une Police routière professionnelle et respectueuse des droits de l’homme, le Directeur Central du département a indiqué que, c’est une opportunité pour ses agents avant de les inviter à l’abnégation pour une meilleure compréhension. 

«Soyez rassuré que cette formation contribuera succinctement à améliorer nos prestations sur le terrain.

Et va soulager les usagers de la route. Sur ce, j’invite les participants à la discipline et à plus d’abnégation pour une meilleure compréhension des thèmes qui seront dispensés. C’est seulement cette discipline qui est gage de l’amélioration de nos compétences escomptées. Je voudrais rendre hommage à monsieur le président de la République chef de l’Etat, commandant en chef des forces de défense et de sécurité pour avoir initié le programme de réforme du secteur de la sécurité»,a indiqué le Commissaire Divisionnaire Zakaria Camara le Directeur Central de la Sécurité Routière.

A signaler que ce programme est la seconde phase après une formation initiale de 400 policiers de la sécurité routière de Conakry mise en œuvre par les mêmes partenaires afin d’accompagner le gouvernement Guinéen, dans sa dynamique de réforme du secteur.

Ministre de la sécurité et de la protection civile

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies