Info d'ici et d'ailleurs

Circulation routière : La police interdit le contrôle pendant les heures de pointe et annonce des sanctions contre ses agents

Les embouteillages à Conakry sont devenus le quotidien des citoyens. À l’origine, ces bouchons sont souvent créés par les actes de concussion de certains agents de la police routière. C’est en tout cas ce qu’estime le porte-parole de la police qui annonce l’interdiction des contrôles pendant les heures de pointe. Par la même occasion, Boubacar Kassé met en garde les agents qui se livreraient à ces mauvaises pratiques.

« Après le constat sur le terrain, près de 70 % des bouchons sont provoqués par des agents de la police routière. Du coup, on s’est engagé pour aller en guerre contre ce comportement. Tout agent même venant d’un autre corps sur la chaussée en train de réguler la circulation est considéré comme bénévole », a-t-il laissé entendre dans l’émission “Africa 2015″ de la radio Nostalgie ce vendredi 05 février tout en affirmant que « celui qui n’a pas son badge est pour nous un bénévole et doit être arrêté ».

Poursuivant, Boubacar Kassé indique que désormais « aucun contrôle n’est permis pendant les heures de pointe le matin de 8h à 11h et le soir à partir de 16h, à moins que le contrôle de l’engin en question soit exceptionnel. Car, un seul mauvais comportement d’un agent peut carrément ternir l’image de la police ».

Pour terminer son allocution, le porte-parole de la police rassure que la direction générale s’engage définitivement à faciliter la tâche aux usagers de la circulation, mais aussi à contrôler les conducteurs de motos et chauffeurs qui profiteront de cette situation pour créer la pagaille.

 

Boubacar Barry