Cellou Dalein : « Je ne peux pas dialoguer lorsque j’ai le couteau à la gorge »

Alors que qu’il se rendait en Côte D’ivoire pour les obsèques de feu Ahmed Bakayoko, Cellou Dalein Diallo a été empêché ce mardi 16 mars 2021 de voyager. Le président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) qui s’est exprimé sur ce sujet dit être prêt à revendiquer le respect de ses droits.

« Je compte revendiquer le respect de mes droits et libertés, le respect des droits et libertés de mes collaborateurs. On a plus de 400 prisonniers d’Alpha Condé, dont mes plus proches collaborateurs Cherif Bah, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah, Ismaël Condé qui ont adhéré Madic 100 frontière son seul crime c’est d’avoir adhéré à l’UFDG, c’était des gens qui appartenaient à celui du RPG et du fait qu’ils ont quitté là-bas pour adhérer à l’UFDG et naturellement ils sont en train de les punir pour ça, pour cette trahison », a-t-il fait savoir dans l’émission  »les Grandes Gueules »

Cette situation intervient alors que plusieurs acteurs de la vie politique guinéenne appellent à l’ouverture d’un dialogue.  Cellou Dalein dont la participation est essentielle à un éventuel dialogue pose des conditions.

« Moi, je ne peux pas dialoguer lorsque j’ai le couteau à la gorge, c’est évident », a laissé entendre le candidat de l’ANAD.

 

Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies