Cellou Dalein DIALLO aux forces de défense et de sécurité:<<Être républicain ce n'est pas d'obéir aveuglément aux ordres des dictateurs>>

A travers sa plénière qui a eu lieu ce mardi 17 mars 2020 à Conakry, le front national pour la défense de la constitution (FNDC), a réitéré à nouveau sa détermination d’empêcher le Président de modifier la constitution en vigueur du pays, afin de s’octroyer un troisième mandat. Le chef de file de l’opposition guinéenne a profité de l’occasion pour lancer un appel aux forces de défense et de sécurité du pays, qu’il pense avoir été utilisé<<illégalement>> contre Ke peuple
<<Je vais m’adresser ici à mes frères et sœurs, membres de forces de défense et de sécurité. L’armée a participé activement à la libération de l’Afrique. Elle a fait honneur à notre peuple pour la liberté des autres peuples du continent>>,a rappelé le leader du parti Union des forces démocratiques de Guinée
Aujourd’hui, ajoute Cellou Dalein DIALLO :<< la liberté du peuple de Guinée est confisquée par un clan que je ne vais pas décrire parce que mon frère Sidya Touré l’a fait suffisamment. Elle(l’armée ndr) ne peut pas être complice de ce clan mafieux, pour continuer à réprimer dans le sang les jeunes de Guinée qui expriment leur refuse du coup d’État constitutionnel. Il faut qu’elle se mette du côté du droit, du bon droit.>>
<<Être républicain ce n’est pas d’obéir aveuglément aux ordres des dictateurs>>, a laissé entendre l’ancien premier ministre guinéen sous l’ère du feu Général Lansana Conté
Pour l’opposant Cellou Dalein :<< Il faut que vous réaliser que vous êtes des guinéens. Vous devez contribuer à la restauration des droits des citoyens, à l’expression de leurs libertés et à la consolidation des acquis démocratiques. Je vous  lance un appel en tant FNDC et fils du pays. Vous êtes nos confrères et  sœurs qui ont été utilisés illégalement contre  le peuple de Guinée.  Plus de 140 morts dans la répression des manifestations il faut quz vous soyez de bon côté, en arrêtant de se mettre au service de la dictature.>>
Ce membre du FNDC conclut que les 21 et 22 mars , <<le peuple de Guinée doit rester debout et marquer de manière indélébile son attachement à ses valeurs qu’il a défendu même en dehors de ses frontières.>>
Aissatou Diallo, pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies