Cellou Dalein : « Aujourd’hui, lorsque vous faites deux fois Conakry-N’Zérékoré, vous êtes obligé même de changer de pneus… »

Actuellement, certains citoyens souffrent de la hausse du prix des denrées alimentaires. Invité ce mercredi dans l’émission les  »Grandes Gueules » de la radio espace, l’ex premier ministre Cellou Dalein Diallo n’est pas resté bouche bée face à cette situation.

Pour lui, « Il y a une part d’importer dans l’inflation que nous connaissons. C’est évident, le transport maritime a augmenté, certains produits ont augmenté. Mais, il y a l’importation générée par la mauvaise gouvernance. Je donne un exemple. Regardez l’état de nos routes. Aujourd’hui, si vous voulez transporter une tonne de riz de Conakry à Siguiri ou à N’Zérékoré, compte-tenu de l’état de la route et du coût d’entretien des camions, le prix du transport augmente. D’ici N’Zérékoré, pour transporter une tonne de riz, avant cette dégradation de la route, c’était 300 à 400 mille francs par tonne. Aujourd’hui, nous sommes entre 400 mille et 500 mille. Aujourd’hui, lorsque vous faites deux fois Conakry-Nzérékoré, vous êtes obligé même de changer de pneus. Et, le coût d’entretien des véhicules augmente ; donc, par la détérioration des infrastructures routières. Et donc, il y a une inflation qui naît de l’augmentation des coûts du fait que l’Etat n’a pas assumé sa responsabilité en matière d’entretien des réseaux routiers »

« A cela s’ajoute l’augmentation fantaisiste des impôts et des taxes. Lorsqu’au niveau du cordon douanier, l’Etat décide parce qu’il faut combler les déficits générés justement par le financement du 3ème mandat et les autres dépenses pour l’organisation des élections, on dit qu’il faut augmenter les impôts et des taxes. Tout le monde doit payer. Le président appelle les gens, il dit voilà les objectifs : ses cadres disent on ne peut pas trouver ça. Il dit soit vous rendez le tablier sinon vous mobilisez les ressources qui sont affectées. Tout cela naturellement contribue à l’augmentation des prix des denrées que nous connaissons aujourd’hui », a fait savoir Cellou Dalein Diallo.

 

 

Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies