TRIBUNE : LE MAL DE LA GUINÉE, C’EST CE RÉGIME !

Point de doute que le bilan de ce régime est extrêmement catastrophique. Jamais, dans l’histoire de la Guinée moderne et multipartite, l’on a assisté à ce quoi l’on assiste aujourd’hui. 

Pour avoir été incapable de lier l’acte à la parole en donnant le progrès économique à la Guinée, toute intelligence penserait que ce régime s’efforcerait enfin de renforcer la démocratie dans notre pays, et ce, par l’observance du principe de l’alternance politique démocratique. Mais hélas ! Les vieilles habitudes semblent avoir rattrapé le leader du régime. En effet, connu, de tous pour être appelé Professeur sans capacité de le prouver, Alpha CONDE a été le dernier à diriger la FEANF. Et depuis lors, cette structure n’a plus existé ! Elle a été tuée ! 

Pour certains observateurs, celui qui n’a pas pu, ne serait-ce que maintenir une structure estudiantine dans sa cadence trouvée, que ferait-il d’un pays ? À la vérité, l’on assiste au démantèlement des fondements de notre pays établis pendant des siècles, et ce, par le fait que celui qui se faisait appeler le Mandela de la Guinée veut se pérenniser au pouvoir. C’est dégoûtant comme stratégie ! 

Aujourd’hui, des Guinéens sont assassinés, des cortèges funèbres sont attaqués jusqu’au cimetière, les hôpitaux où des blessés trouvent refuge sont objet de jet de gaz lacrymogène, les concessions des citoyens vandalisés par des forces de sécurité et de défense, des personnes de troisième génération sont bastonnées, humiliées, des sages, des Imams sont attaqués dans leurs concessions : la Guinée sous Alpha CONDE est en train de perdre ce qui la restait du vivre ensemble. 

Somme toute, ce sont des pratiques et situations imposées aux Guinéens afin de créer une dépendance des périphéries (les populations) au centre (lui, Alpha CONDE). Toute cette paupérisation, cette intimidation poursuivait cet objectif : se maintenir au Pouvoir. Heureusement que le FNDC y est là pour porter la forte aspiration du peuple souverain de Guinée qui ne compte pas se maintenir dans cette situation et voilà pourquoi se battre. Ce régime est réellement le mal de la Guinée. Il faut le combattre. 

Fodé BALDE, Homme Politique Guinéen, LA GUINÉE D’ABORD