Campagne pour les élections législatives : les partis politiques tirés au sort

La Haute Autorité de la communication a procédé à un tirage au sort sur l’ordre de passage à l’antenne pour les différents candidats au scrutin au compte de la campagne électorale ce lundi matin.

La loi impose à la HAC et au ministère de l’information et de la communication à l’occasion des élections en Guinée de tout mettre en œuvre pour assurer la couverture de la campagne électorale et permettre à l’ensemble des partis candidats ou des candidats de bénéficier d’un accès équitable aux médias de services publics.
Ce temps de passage concerne essentiellement les médias publics, donc la Radio Télévision Guinéenne (RTG) qui accueillera les candidats de différents partis. Ce passage sera synchronisé avec la RTG Boulbinet pour les listes nationales et les radios rurales de leur côté s’occuperont des listes uninominales.
30 partis inscrits au niveau de la cour constitutionnelle sont concernés par ce tirage. Les différents candidats aux listes de celles-ci auront droit lors d’un temps bien défini d’une communication sur leurs projets.
Après le tirage au sort, voici l’ordre dans lequel passeront les différents partis : GDE, AFIA, PDG-RDA, UFD, RGP, UPR, ARN, UDG, ARENA, RRD, PAG, MPD, UDIR, FIDEL, PGR, RGUD, RPR, PGBD, NGR, MPDG, PDC, PPD, RPG Arc-en-ciel, ADC-BOC, NFD, GUD, RDIG, PGRP, GECI ET UFC. 
Le timing dont dispose chaque candidat n’a pas été défini, chose qui ne réjouit pas Moussa 2 Konaté, vice-président du parti RRD (rassemblement pour la Renaissance et le Développement).

  nous avons compris à travers leurs interventions qu’ils ne sont pas prêts.. Ils ne sont pas prêts parce qu’une institution comme la HAC ne peut pas nous convoquer et ne pas être en mesure de nous parler concrètement. Je pense que la HAC devait tout préparer et ensuite dire ce qui est faisable aux partis politiques pour qu’on puisse mieux avancer, mais tel n’a pas été le cas. C’est du tape à l’oeil. Le RRD est déjà sur le terrain. Nous allons battre nos campagnes et quand ils seront prêts, ils nous feront appel pour qu’on puisse intervenir sur les différentes stations, mais y a beaucoup de choses à régler, il faut qu’ils s’attellent à ça avant de nous convoquer… Sur le temps de passage à l’antenne, il y a des détails qui ne sont pas encore réglés avec les organes de presse et tout. Je crois que parler du temps actuellement, c’est mettre la Charrue avant les bœufs, a déclaré Moussa 2 Konaté.

Pour Marie Kenneth Guilavogui, candidate à l’uninominal de Macenta au compte du RPG Arc-en-ciel, le timing n’est pas le plus important. <… Tout cela sera fait et ce qui est important, c’est d’être orienté et de savoir puisque les radios rurales qui vont être avec nous, ça c’est au niveau local et il n’y aura pas de problème. Je suis l’unique candidate à l’uninominal de Macenta donc je n’ai pas tellement d’inquiétude par rapport à ceux qui sont 3 ou 4… >>, a assuré la candidate.
<… Nous avons eu plusieurs réunions de travail avec le cabinet du ministre et le représentant des médias publics. Nous avons défini le timing, mais il faut attendre que les mesures qui sont prises fassent l’objet d’un arrêté du ministre pour que nous puissions informer exactement l’ensemble des candidats quel sera le timing imparti à chacun d’eux.

 Ce qui reste clair, c’est que chaque candidat sera traité sur le même pied d’égalité que les autres, il n’y aura pas de traitement de faveur >>, a de son côté déclaré Sékouna Keita, commissaire à là HAC.

Elisabeth Zeze Guilavogui pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies