Info d'ici et d'ailleurs

Grève du SLECG : Le camarade Aboubacar Soumah previent , « Si on n’est pas appelé le lundi ou mardi pour des négociations…Nous allons descendre dans la rue ».

Le Général Aboubacar Soumah veut maintenant coûte que coûte se faire entendre d’une manière ou d’une autre.

C’est au cours de l’Assemblée Générale de ce samedi 22 février, qu’il a déclaré que dans les jours à venir s’ils (Aboubacar Soumah et cie, Ndlr) ne sont pas appelés pour des négociations, ils feront une descente dans la rue.
Pour le secrétaire général du SLECG, le mot d’ordre de greve est suivi à 99% et même à 100% sur toute l’étendue du territoire national, il dit ceci. « Malgré les primes d’incitation payées par le gouvernement, les enseignants ont refusé de donner les cours. Ils ont juste pris l’argent et sont répartis.
La grève aujourd’hui est observée à 99% et même à 100% dans certaines zones du pays. Donc, qu’ils arrêtent de mentir au président de la République », a-t-il fait savoir à son siège à Donka. Avant de renchérir que : « La phase actuelle de notre combat est très critique.
Si on n’est pas appelé le lundi ou mardi pour des négociations, le mercredi nous allons convoquer une réunion pour descendre dans la rue », plus loin insiste-t-il :
« Nous allons descendre dans la rue en invitant élèves et parents d’élèves. Il faut qu’on agisse avant le 1er mars ».
Gilbert.T pour flashguinee.info