Cadre de dialogue : ‘’Son nom même, c’est le dialogue inclusif. Mais quand ceux qui ne veulent pas venir ne sont pas là, c’est dommage’’ Lansana Kouyaté

Les trois facilitatrices ont officiellement remis le rapport final du cadre de dialogue inter guinéen au président de la transition le colonel Mamady Doumbouya hier mercredi 21 décembre 2022.

Cette cérémonie de remise a eu lieu au palais Mohamed 5 en présence de plusieurs acteurs socio-politiques notamment le président du PEDN.
Dans sa communication, Lansana Kouyaté s’est réjoui du contenu de ce document qui permettra sans doute au pays de connaître la vraie démocratie.
« C’est un enjeu important, un enjeu qui doit marquer la fin de la transition pour aller vers le début d’une démocratie vraie et non d’une démocratie tropicale ou une démocratie cosmétique. Il y a démocratie quand l’Etat subit le peuple, mais dictature quand le peuple subit l’Etat. On doit être à la phase où l’Etat acceptera de subir le peuple, c’est-à-dire, répondre aux aspirations du peuple par tout ce que les lois définissent. Et dans ce cadre-là, je crois que c’est une bonne occasion que le CNRD nous donne. Je l’en remercie. Je remercie les facilitatrices. Et je remercie tous les acteurs politiques, de la société civile qui ont participé à ce dialogue.
Poursuivant son intervention, il précise que ce cadre de dialogue était bien inclusif.
« Son nom même, c’est le dialogue inclusif. Mais quand ceux qui ne veulent pas venir ne sont pas là, c’est dommage. Et d’ailleurs, les conclusions de ce dialogue parlent de cela. On dit que la porte est ouverte à tout instant. Ça ne veut pas dire qu’on a fini le dialogue et que ceux qui veulent venir ne viendront plus. On s’attend à eux à tout moment. Je leur tends une main fraternelle. Quiconque doit être Président le sera. Laissons ça à Dieu.» A t’il fait savoir au micro de nos confrères de Guinéenew.
Kaba Kouyaté

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...