Gouvernement d’union nationale au Mali: Le premier ministre tend la main au M5-RFP

 

Pour sortir le Mali de la crise qui traverse depuis quelques semaines, La CEDEAO a suggéré la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. Pour ce faire, le premier ministre Boubou Cissé a tendu la main, ce mardi 28 juillet, au M5-RFP au sortir d’un conseil de cabinet.

Il s’agit du tout premier conseil restreint avec uniquement les six ministres régaliens nommés hier soir en attendant la mise en place du gouvernement d’union nationale tel que recommandé par la CEDEAO lundi. Dans sa communication, Dr. Boubou Cissé dit être conscient de la mission qui lui a été confiée par le chef de l’État malien
«J’ai conscience que la valeur ajoutée de l’exécutif restreint en place est de pouvoir négocier la sortie de crise, la mise en place d’un gouvernement d’union nationale et le retour à la normalité. C’est une instruction du Chef de l’État qui a mis le Mali au-dessus de tout. En ce qui nous concerne également, nous mettrons le Mali au-dessus de tout, et de chacun d’entre nous», rassure t-il (Dr. Boubou Cissé)

Pour pouvoir exécuter cette mission, le chef du gouvernement devra faire face à une opposition qui a rejeté jusque-là toutes les résolutions de la CEDEAO. Mais pour l’intérêt du Mali, Boubou Cissé fait appel «à toutes nos sœurs, a tous nos frères du M5 RFP et d’autres regroupements, j’aimerais dire qu’ils sont attendus et fortement désirés dans l’attelage gouvernemental qui doit être mis en place incessamment», réitère t-il devant les médias.

Pendant ce temps, le M5-RFP insiste sur le départ du président IBK sans quoi la désobéissance civile se poursuivra sur l’ensemble du territoire malien.

Boubacar Barry,pour flashguinee.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les + Lus