La nouvelle est à vos côtés.

Boké : le conseil communal adopte un budget annuel de plus de 5 milliards de francs

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Partager

La session ordinaire du conseil communal de Boké a pris fin hier jeudi, 14 mars 2019, dans les locaux de l’hôtel de ville. Pendant trois jours, les conseillers communaux se sont penchés sur le budget de la commune au compte de l’année 2019, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le procès-verbal de délibération a été lu par le secrétaire général de la commune, Elhadj Nouhan Kaba. « Au titre du budget communal, exercice 2019, les conseillers communaux, après discussions et amendements, ont adopté le projet de budget communal 2019, équilibré en recettes et en dépenses, à un montant de cinq milliards deux cent soixante douze millions six cent quatre-vingt quatorze mille neuf cent quatre vingt quatorze (5.272.694.994) GNF ».

Selon nos informations, à la suite des trois jours de débats, la session budgétaire a abouti à des recommandations, exposées par le secrétaire général de la commune, Elhadj Nouhan Kaba : « mettre en place les commissions techniques de travail au sein du conseil communal ; faire payer aux transporteurs de sable et ceux des personnels de société une taxe journalière; aménager les cimetières ; valoriser les sites touristiques, etc » .

PUBLICITÉ

Dans son intervention, le maire de la commune urbaine de Boké, Mamadouba Tawel Camara, appelle les citoyens à une meilleure collaboration pour permettre aux élus locaux d’atteindre leurs objectifs. Il a également demandé à la communauté de payer les taxes pour permettre le bon fonctionnement de la mairie. «Le développement incombe à chacun des citoyens et citoyennes de la commune urbaine. Il faudrait que chacun accepte de payer les taxes, les droits de marché. C’est comme cela que tout le monde participe en même temps au développement de notre Boké natal », a laissé entende le maire.

C’est le directeur du cabinet du gouvernorat de Boké qui a présidé la cérémonie. Dans son allocution, Elhadj Baba Dramé a demandé aux conseillers de relever le défi en travaillant la main dans la main pour le développement de la commune. « Le budget, c’est l’évaluation de ce que vous entendez obtenir pour une année, qu’on appelle les recettes et ce que vous entendez prévoir en dépenses.

Pour le moment tout est prévisions. Pour que cela soit des réalisations, il faut la participation de chacun d’entre vous. Sans le langage commun, ce budget ne sera que théorique. Alors, je vous invite tous à l’union, pour faire de ce budget une réalité », a-t-il conseillé.

 

guineematin

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies