Info d'ici et d'ailleurs

Soutien au président Condé aux élections : Bah Ousmane tranche, « J’ai accompagné des gens pendant longtemps, maintenant je cherche pour moi ».

Depuis Gongoré dans la préfecture de Pita, où il est en campagne pour les prochaines élections législatives du 1er mars et présidentielle de 2020 dans le Foutah, le leader de l’Union pour Progrès et le Renouveau (UPR), Amadou Ousmane Bah a clarifié sa position à ses troupes concernant son alliance avec le chef de l’État guinéen (Alpha Conde,ndlr), en indiquant qu’ils se sont entendus sur deux mandats. « Nous sommes en démocratie.

J’entends des gens dire que nous voulons le pouvoir pour Bah Ousmane, que Dieu fasse de lui président.

Nous demandons à Dieu d’exaucer vos prières. Après la députation, viendra le moment pour être candidat à la présidentielle », a déclaré le ministre d’État conseiller spécial du président de la République. Plus, enfonce-t-il le clou : « En 2010, j’étais candidat.

Nous sommes allés aux élections. Dieu n’a pas voulu qu’on accède au pouvoir.

Mais cela n’a pas été un frein pour notre pays, ça nous a plutôt aidés à progresser. Nous avons décidé de nous allier au président Alpha Condé. Dans notre protocole d’accord, notre alliance ne concernait que deux mandats. Cet accord va finir cette année ».

Bah Ousmane met fin aux rumeurs, et promet qu’il n’accompagnera plus un parti politique lors d’une élection, en ces mots.

« Je le dis parce qu’il y a beaucoup de rumeurs. On dit Bah Ousmane ne veut pas le pouvoir pour lui, il ne fait qu’accompagner les autres. J’ai accompagné des gens pendant longtemps, maintenant je cherche pour moi », a-t-il lancé tout en disant qu’il a débutant la politique en 1990 et pendant toute sa carrière politique, il a soutenu plusieurs hommes politiques.

« J’ai accompagné Bah Mamadou, après j’ai soutenu Siradiou Diallo.

Nous sommes allés à l’assemblée nationale, on y avait travaillé avec Elhadj Biro Diallo. Nous avons travaillé avec le Pr Alpha Condé, mais aussi avec Jean Marie Doré. Donc, nous avons beaucoup appris », a lancé ce proche du président Condé.

Le ministre Bah Ousmane reste convaincu que :

« c’est le moment. Le parti UPR décide de présenter notre candidature à la présidentielle. Comme c’est le parti qui va choisir, je vais me porter candidat à la présidentielle, vu que la charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Gilbert.T pour flashguinee.info