Bah Oury sur l’arrestation des membres du FNDC: »C’est un fait d’une extrême gravité ».

Après l’arrestation de Sekou Koundouno et Ibrahima Diallo,  tous membres du FNDC,  les réactions se font entendre de part et d’autre. Pour le président du parti UDD, Bah Oury,  cette arrestation est une provocation pour rendre la situation ingouvernable.

《Je considère que c’est un fait d’une extrême gravité, et je suis conscient que cette période actuelle est l’une des périodes les plus nébuleuses et dangereuses. Parce que dans ce contexte d’inquiétude et d’incertitude, des initiatives peuvent survenir de tous les côtés pour qu’il y ait des provocations pour semer le désordre dans le pays. Donc, l’arrestation arbitraire des dirigeants du FNDC est une de ses provocations pour rendre la situation ingouvernable》, a fait savoir  monsieur Bah Oury
Selon cet opposant au régime en place, le président Alpha Condé doit en tirer les enseignements et faire preuve de retenue et de vigilance pour arrêter tous les partisans de la fuite en avant par le billet de la répression et de la violence gratuite.
Il ajoute que certains veulent coûte que coûte décapiter le mouvement en arrêtant les dirigeants, en intimidant d’autres, en faisant peur aux journalistes, surtout aux journalistes étrangers pour ne pas:《 qu’ils soient témoins de ce qui peut se passer ici en Guinée. Mais, j’en appelle au sens de responsabilité des responsables des forces de défense et de sécurité et de la justice pour que les libertés soient restaurées et que les personnes injustement arrêtées soient libérées le plus rapidement possible.》
Plus loin, l’ancien ministre de la réconciliation conclut que, c’est  la seule manière de consolider un processus susceptible d’aller dans le sens de la résolution des contradictions qui agitent la société politique guinéenne d’aujourd’hui. Sinon:《 ça sera le précipice et l’impasse totale avec les dangers susceptibles d’affecter tout le monde.》
Said gaya,pour flashguinee.info