Bah Oury estime que le pouvoir d’Alpha Condé « n’a pas une volonté d’aller à une élection crédible et transparente »

Lors de la plénier de l’opposition  hier vendredi,  Bah Oury  le président de l’UDD (Union pour la  Démocratie et le Développement), pense que l’empressement  de la CENI à propos de la date du 22 mars prochain pour la tenue du double scrutin, prouve suffisamment que la mouvance veut faire une « mascarade électorale ».
« C’est abérant  de constater que qu’en moins de 48 heures, que la CENI dit avoir pris en compte les recommandations de la mission d’audit de la CEDEOA et que lendemain un  projet de décret aurait  été mis au bureau du président de la république ».
Selon M. Bah « On ne peut pas dans ce cadre enlevé 2,5 millions d’électeurs  du fichier sans pour autant remonter toute la chaine c’est-à-dire la distribution des cartes d’électeurs, la mise en place des bureaux de vote et les listes d’émargement  sur l’ensemble du territoire nationale. Tout cela devrait en conséquence être pris en compte avant de fixer une date » déclare-t-il.
 Il assure que le pouvoir  d’Alpha Condé « n’a pas une volonté d’aller à une élection  crédible, transparente  et inclusive. Il va  de soit c’est une lutte contre la montre, c’est pour cela que c’est bâclé ».
Aissatou Diallo pour Flashguinee

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies