Bah Oury : « Actuellement, l’interlocuteur privilégié reste Monsieur Alpha Condé »

Les récentes élections organisées en Guinée et qui ont permis à Alpha Condé de s’octroyer un troisième mandat continuent d’agiter les débats. Dans un post sur sa page Facebook ce vendredi 05 mars, le leader de l’UDRG reconnaît la légitimité du locataire de Sékhoutouréya et flingue les leaders politiques qui ont participé au scrutin présidentiel d’octobre dernier.

« Dans la vie, il faut savoir quand négocier ou montrer des muscles », a introduit Bah Oury pour ironiser la position de ceux qui, selon lui, refusent d’aller à la table de négociation.

Poursuivant l’ancien ministre de la communication indique : «il faut faire preuve de réalisme et de réelle politique lorsqu’on veut changer la Guinée. Actuellement, l’interlocuteur privilégié et institutionnel pour que les choses puissent bouger reste M. Alpha Condé. Donc si j’aime mon pays et que je veux que les choses changent, je suis obligé de prendre en compte cette réalité. Ceux qui sont allés valider la présidentielle du 18 octobre, sous prétexte qu’ils peuvent gagner le scrutin malgré les dysfonctionnements, ont validé tout le processus antérieur », a lâché cet ex-collaborateur de Cellou Dalein Diallo.

Membre du cabinet de l’actuel chef de file de l’opposition malgré ses critiques acerbes, Bah Oury trouve un argument pour défendre sa position.

« Rester dans mon coin en boudant. J’aime mon pays ; j’ai un parti et je prends en compte les réalités actuelles parce qu’on se bat pour changer la Guinée », a conclu l’ancien ministre de la réconciliation.

 

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies