La nouvelle est à vos côtés.

Audiences foraines à Télimélé: trois accusés écopent de 7 à 30 de prison

Après deux journées d’audiences foraines à Télimélé, les décisions sont tombées dans des dossiers criminels, dans la journée de ce jeudi 14 mars 2019. Sur les six dossiers inscrits au rôle, trois ont connu leur verdict avec de lourdes peines de prison prononcées contre 3 accusés, rapportent les reporters de Guineematin.com qui ont suivi les débats.

Ouvertes le mercredi, 13 mars 2019, les audiences foraines, organisées à Télimélé, ont pris fin hier jeudi. Trois accusés dans des dossiers criminels, poursuivis assassinat, évasion de détenus, incendie volontaire, coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, ont écopé de peines de prison de 7 à 30 ans.

Dans le premier dossier, c’est un certain Boubacar Bah, poursuivi pour l’assassinat d’un jeune de Walya, relevant du district de Soindé, dans la commune urbaine, qui a écopé de 30 ans de réclusion criminelle. Il est également condamné au payement de dix millions de francs guinéens de dommages et intérêts à la famille de la victime.

Le deuxième dossier criminel qui a connu son épilogue est relatif à des faits d’évasion de détenus, incendie volontaire et menace. L’accusé dans ce dossier, Oumar Bah, alias Bongo, a été condamné par contumace à 15 ans de réclusion on criminelle. Un mandant d’arrêt a été décerné contre lui à l’audience.

Quant au troisième dossier à avoir été vidé ce jeudi, il porte sur des faits de coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans intention. Amadou Diouldé Diallo, alias N’dourou, accusé d’avoir tué involontairement sa femme, a été condamné à 7 ans de réclusion criminelle.

Les trois autres dossiers criminels ont été transférés à Kindia. Leur suite sera connue le 27 mars prochain, apprend-on.

A la fin des audiences, Mamadou Dian Bora Diallo, Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kindia, s’est réjoui du climat qui a prévalu durant ces deux jours d’intenses travaux. « Je me suis réjouis de la délibération du tribunal qui, à mon avis, permettra aux citoyens d’avoir confiance à la justice guinéenne à travers l’impartialité dans le verdict rendu ».

L’avocat de la défense, maitre Amadou Diallo, n’a pas apprécié la condamnation de son client, Boubacar Bah, à 30 ans de réclusion criminelle. Un jeune homme de 20 ans, reconnu coupable d’assassinat. « Imaginez un jeune de vingt (20) ans, condamné à trente (30) ans de prison! A sa sortie, il ne pourra être utile ni pour lui-même, ni même pour sa famille. Donc, une fois à Kindia, je vais faire un appel pour que son dossier soit revu », a dit l’avocat.

A noter qu’il y a eu forte mobilisation de la population pendant ces deux jours d’audiences. Le tout, encadré par les services de sécurité.

guineematin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies