Aucun responsable communal ne peut nous empêcher de faire notre marche… », dixit Sékou Koundouno

Ce mardi 29 septembre, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) promet de mobilier des millions de Guinéens dans les rues du pays pour entériner la question de troisième mandat du président Alpha Condé. Ce, quelle que soit la décision des autorités. C’est en tout cas ce qu’a annoncé ce vendredi le responsable des stratégies et planification du FNDC.

À entendre Sékou Koundouno, on a l’impression que le FNDC n’obéïra pas aux autorités si toutefois celles-ci décidaient de ne pas autoriser sa marche de mardi prochain.

«La Guinée n’est pas une monarchie, moins une propriété d’un groupe. La manifestation partira du rond-point de la Tannerie le mardi 29 septembre. Je vous dis s’ils (les agents des forces de sécurité, Ndlr) nous encadraient, ça serait une mobilisation du jamais vu. Mais s’ils font le contraire, on a notre plan B. Des agents qui se laisseront aller dans des actes ignobles, qu’ils comprennent qu’ils payeront un jour. Cette manifestation aura lieu non seulement dans la capitale, mais aussi dans beaucoup de préfectures. Aucun responsable communal ne peut nous empêcher de faire notre marche, car les procédures à tous les niveaux sont respectées», a-t-il laissé entendre sur Fotten Gollen FM.

Le coordinateur du Balai Citoyen promet par ailleurs que cette manifestation du 29 n’est que «le début du commencement» et qu’elle se poursuivra jusqu’à la victoire finale, le départ d’Alpha Condé du pouvoir.

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies