Au Sénégal, les artistes sont derrière le peuple pour défendre la démocratie, et en Guinée ?

Depuis le début des violences au pays de la Teranga principalement causées par l’attestation et incarcération de l’opposant Ousmane Sonko (libéré et placé sous contrôle judiciaire), les artistes sénégalais se sont reliés à la population pour mener une lutte commune qui est de combattre l’injustice et la dictature mais aussi pour défendre leur soit en composant des chansons ou sortant dans la rue.

Un geste mondialement apprécié qui a été relaté par plusieurs médias internationaux.

En Guinée, les artistes sont apolitiques, neutres face à l’injustice, impartiaux devant les violations récurrentes des droits des citoyens.

Dans ce pays, à part quelques artistes qu’on peut citer du bout des doigts, personne n’a dénoncer ou se rallier à une lutte contre l’oppression. Leur excuse : ‘‘Nous sommes apolitiques’’ comme si la politique était le péché capital d’Israël qui est incompatible avec tout autre activité que l’homme mène sur terre.

Abdoulaye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies