Assemblée Nationale : Kassory Fofana annonce la hausse du prix de l’électricité

Ce n’est apparemment plus de la “prospérité » que les Guinéens vont se partager aucours de ce troisième mandat d’Alpha Condé, mais de la “souffrance ». Outre la probable augmentation du prix des produits pétroliers, les autorités guinéennes comptent bien rehausser le prix de l’électricité afin de faire face aux déséquilibre économique que connaît le pays. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le premier ministre Kassory Fofana, ce mercredi 07 avril, à l’occasion de sa déclaration de politique générale de son gouvernement.

«La fourniture d’électricité au niveau actuel qui ne concerne que 47% de la population guinéenne coûte une ardoise en termes de subvention très lourde. Nous parlons de 300 millions d’euros par an. Vous comprendrez donc la nécessité d’aller à l’équilibre», a-t-il introduit.

Avant d’aller droit au but, le chef du gouvernement établit une comparaison entre le coût de l’électricité en Guinée et celui des pays voisins.
«Quand on observe le voisinage, le coup électrique en Guinée est le plus faible, il est trois fois moins qu’au Libéria, il est deux fois plus moins cher qu’au Mali, pays désertique. En termes d’économie, en termes de la qualité de l’allocation des ressources budgétaires, c’est un gaspillage», a argumenté Kassory Fofana devant les parlementaires.

Et d’ajouter : «On va augmenter le prix de l’électricité, on va améliorer le niveau de capacité de production pour faire descendre le coup de production, on va investir dans les lignes de transport et de distributions».

Cette nouvelle mesure des autorités qui vise à rétablir l’équilibre financier d’EDG à l’horizon 2026 ne restera pas sans conséquences pour les citoyens qui connaissent déjà des conditions de vie très chères suite à la fermeture des frontières et à la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies