Info d'ici et d'ailleurs

Après sa libération, Bella bah assure qu’il n’y aura pas de référendum le 1er mars

L’activiste Abdouarahmane Bella Bah a assuré ce mercredi 5 février, qu’il n’y aura pas de référendum le 1er mars prochain. Cette déclaration intervient alors qu’il venait juste d’être libéré par le tribunal correctionnel de Kaloum où il était poursuivi pour diffusion et mise à disposition d’autrui de données de nature à troubler l’ordre et la sécurité publics.

En dépit de sa condamnation à un an d’emprisonnement assorti de sursis et au paiement de 20 millions de francs guinéens d’amende, Bella Bah se dit prêt à empêcher la tenue des prochaine slégislative.

« Aujourd’hui, ce sont les leaders du FNDC qui sont poursuivis, les autres sont libres de leur mouvement. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent. D’ailleurs ils pillent les ressources du pays pour faire croire à l’opinion nationale et internationale que la décision de changer la constitution est fondée. Nous allons rapidement nous mettre au travail pour prouver que le 1er mars, il n’y aura pas de référendum en Guinée », a-t-il assurer tout en dénonçant ‘’le deux poids deux mesures’’ de la justice guinéenne.

« Aujourd’hui la justice guinéenne c’est du deux poids deux mesures. Les leaders du FNDC sont menacés, persécutés et intimidés, c’est la logique pour nous faire taire, mais en aucun cas on ne peut se taire dans notre pays. Ce pays nous appartient tous, nous allons continuer à lutter pour que la Guinée soit un Etat démocratique, pour que les citoyens puissent jouir des mêmes droits et devoirs », a jouté ce membre du front national pour la défense de la constitution.

Alpha Oumar Bah pour Flashguinee