Les nouvelles sont à vos côtés.

Labé : l’APEAE réagit face à la crise qui paralyse le système éducatif.

0

Un mois maintenant depuis que cette grève a été déclenchée par la slecg (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) jusqu’à présent aucune piste sérieuse n’a été envisagée pour que les enseignants retournent dans les salles de classes.

 Interrogé par Flashguinee sur cette crise qui paralyse le système éducatif guinéen le président régional des APEAE (association des parents d’élèves et amis de l’école) précise qu’avant même le lancement de la grève leur bureau exécutif a tenu des réunions pour éviter à la région les mêmes résultats que ceux de l’année 2019 ,il dit « au niveau de l’APEAE nous avons déployé plusieurs forces et nous avons organisé plusieurs réunions à l’interne et au niveau des coordinations , aussi nous avons fait des sensibilisations pour demander aux parents d’élèves d’envoyer les enfants à l’école ,c’est normal que les enseignants partent en grève mais vu la situation nous avons proposé aux enseignants de dispenser les cours même si c’est dans les salles d’examens d’autres ont accepté . »

Il demande aux gouvernements de bien vouloir négocier avec le meneur de la grève pour une sortie de crise et de compléter « premièrement nous avons dit aux responsables de l’éducation de négocier avec Aboubacar Soumah le meneur de cette grève, deuxièmement qu’ils décèlent les salaires des enseignants,nous avons dit aussi après un mois d’interruption que les cours reprennent et enfin nous avons demandé aux gouvernements de respecter les engagements qu’ils vont prendre avec les syndicats. » Renchérit Alpha Oumar Moromy Diallo. 

Le samedis dernier 7 février à la cour d’une rencontre entre les responsables syndicaux 11 centrales syndicales ont décidé de rejoindre le slecg ils s’agit ( l’USTG, les Centrales Syndicales Nationales Guinéennes USTG, ONSLG, UGTG, COSATREG, CGTG, CGSL, UDTG, SIFOG, UNTG, CGFOG, CONASYG) et avaient promis de déposer des préavis de grève à partir de cette semaine .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite