Amadou Diouldé : « quand il ya eu des émeutes à Kindia, c’est moi qui ai dit que les peuls n’ont pas raison… »

Poursuivi pour « offense au chef de l’État », le journaliste Amadou Diouldé Diallo a été  entendu ce mardi 13 avril 2021par le tribunal correctionnel de Dixinn. Face au juge, le journaliste a battu en brèche les reproches qui lui sont faits. Pour lui, le déclarations qu’il a faite vise à interpeler l’opinion sur l’approche du président Alpha Condé sur plusieurs sujets.
Dans la même lancée, le journaliste fidèle à son attitude verbale, explique qu’il a été le seul à prendre position sur les violences post-électorales survenues à en 2018 lors de l’élection du maire.

« Lorsqu’il y a eu des émeutes à caractère ethnique à kindia lors des élections communales, c’est moi qui est ai dit que les peuls n’ont pas raison. Je me suis déplacé à kindia pour aller présenter des excuses au nom de ma petite personne à l’imam Elhaj Mamoudou. Quand j’ai fait ça, tous les collaborateurs du président Alpha Condé m’ont je me suis même demander comment il ont eu mon numéro.

Moi je ne suis pas dans ceci ou dans cela, tout ce que je fais, c’est d’interpeller pour éviter à la Guinée ce qui est arrivé au Rwanda »
Sadou Diallo 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies