Amadou Damaro: «Une élection ne devrait pas engendrer des morts»

Il y a un an, la Guinee organisait un double scrutin (référendum et législatives) très controversé. Cette élection qui a engendré des violences inédites son reste encore des stigmates sur le terrain politique guinéen.
Lors d’un entretien avec nos confrères de Djoma Média, le Président de l’assemblée nationale, Amadou Damaro Camara, dit regretté les violences et pointe du doigt la responsabilité de certains partis politiques.
« Une élection législative ou un referendum ne devrait pas engendrer des destructions ou des morts. C’est pourquoi, c’est regrettable cet aspect qu’une partie de la classe politique ait choisi d’aller vers ce chemin, c’est là le côté mitigé de ces élections. Nous avons eu des pertes en vies humaines que nous regrettons, moi j’étais à N’Zérékoré, je sais ce qui s’y est passé », a regretté le Président de l’assemblée nationale.
 Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies