Amadou Damaro: « il est du devoir de chaque guinéen, que pour des raisons politiques, qu’aucun guinéen ne meurt plus désormais… »

Connu pour sa surenchère verbale contre ses adversaires politiques, l’ancien chef de la majorité parlementaire surprend plus d’un, d’autant plus que le contexte politique guinéen reste tendu entre opposants et partisans à la nouvelle constitution.

« J’inviterai de tout mon cœur chacun d’entre nous, pour œuvrer à la consolidation du tissu social. Ceux qui sont avec nous aujourd’hui sont des guinéens, ceux qui ne sont pas avec nous aussi sont des guinéens. La seule différence, c’est que nous avons différentes manières d’apprécier ce que c’est que l’intérêt général. Et il est du devoir de chaque guinéen, que pour des raisons politiques, qu’aucun guinéen ne meurt plus désormais, que personne ne perde plus jamais ses biens », a-t-il dit dans son tout premier discours en tant que président de la neuvième législature guinéenne.

« Je me suis offert à user de tous mes moyens pour aller vers les autres et leur demander d’accepter pour qu’on se parle. La Guinée est notre bien commun et il n’y a pas des raisons qu’on ne puisse pas parler de cette Guinée pour que chacun y trouve son petit coin de bons vivres », promet-il.
Par ailleurs, il ne s’est pas privé d’envoyer des piques à certains opposants qui selon lui, ont choisi la violence comme moyen d’expression.
« Il est regrettable que certains de nos concitoyens aient choisi la violence pour exprimer leur désaccord et se sont livrés à des actions qu’il convient de condamner avec fermeté et de bânir à jamais. Celles-ci ont entraîné des pertes en vies humaines, des destructions des biens publics et privés, autant de dégâts dont nul ne peut justifier… C’est le lieu de saluer la mémoire de nos compatriotes qui ont malheureusement perdu la vie dans ces tragiques événements. Que leurs familles et leurs proches soient assurés de la compassion et du soutien de l’Assemblée. »
Alpha Oumar Bah pour Flashguinee 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies