Info d'ici et d'ailleurs

Alpha Condé sur Le Figaro : « Depuis mon élection en 2010, l’opposition a toujours été putschiste ».

Intervenant sur Le Figaro, le chef de l’état guinéen (Alpha Condé, NDLR) s’est encore prononcé sur les sujets qui font la Une des actualités.

Pour Alpha Condé depuis son élection en 2010 : « l’opposition a toujours été putschiste ». Par ailleurs, le président Alpha Condé sans passer par mille chemins, répond à ceux qui voient dans ce changement de constitution une simple manœuvre pour ouvrir la voie vers un troisième mandat.

« Mais non ! Ce n’est pas l’élection présidentielle.

Ensuite, chaque parti est libre de choisir son candidat. Et moi, je ne pense pas à la présidentielle, je suis homme d’Etat, pas un politicien. Mon parti choisira », a-t-il fait savoir au média français (Le Figaro).

A la question de savoir s’il sera candidat à la candidature ?

Alpha Condé laisse entendre : « On n’est pas candidat à la candidature.

C’est le parti qui dit qui il veut comme candidat ». Poursuivant l’entretien avec Le Figaro, on lui pose cette question : En parallèle à ce scrutin, vous avez choisi de faire un référendum pour changer la constitution.

Une décision très critiquée… Le locataire du palais Sékhoutoureyah enfonce le clou, « J’ai toujours critiqué la constitution rédigée en 2010 sous le pouvoir des militaires du conseil de la transition. Mais tous les partis politiques avaient à l’époque décidé de ne pas l’amender pour apaiser la situation ».

Plus loin, dit-il : « Mais elle est très mauvaise et il était décidé qu’elle serait changée par un président élu. Ensuite ma priorité est allée au redressement du pays et je n’ai pas eu le temps.

C’est tout. Le nouveau modernise nos institutions ».

Gilbert.T pour flashguinee.info