Alpha Condé Notre devenir est lié à l’avenir de notre pays et non aux propos ethniques ( par Aly Badara Akila )

Les défis sont nombreux et les attentes de la jeunesse sont pressantes, mais c’est par le travail et dans l’unité que tous ensembles pourront réaliser le progrès auquel chacun veut aspirer. La jeunesse guinéenne doit savoir qu’il n’existe pas une autre Guinée de secours. La Guinée, cette jolie terre est unique et irremplaçable. Chers jeunes, dans un passé très récent, nos ainés ont goûté au fruit amer de la guerre, de la haine, de la déchirure, de l’exil et de la misère crasse. Notre devenir est lié à l’avenir de notre pays. Ne gâchons pas notre trésor le plus précieux, c’est-à-dire la Guinée, par inconscience et par des comportements dont vous ne mesurez pas la corrosiveté sur la concorde nationale.

Nous jeunes, nous devons être aux avant-postes pour défendre notre pays, en nous opposant aux discours de haine et de division, en s’investissant dans les actions de développement, en s’engageant dans la lutte contre l’insécurité et l’intolérance. Raison pour laquelle, le peuple est plus sublime que jamais et doit améliorer les conditions permettant a la jeunesse de prendre en main le destin de son pays et de s’épanouir.

Notre chef, sur qui nous comptons pour prôner la paix dans notre pays, a été le premier a tenir un discours régionaliste, divisionniste et ethnographique pour détruire l’amour des uns et des autres. Ce n’est pas épatant, ces genres de propos sont annoncés c’est quand nous sommes à l’approche de la présidentielle.

C’est juste décevant, et le peuple ne tombera pas dans ce piège qui n’aspire personne. La Guinée est une famille et c’est ce que nous, nous avons appris et entendu par nos parents. N’écoutons pas certains propos mes chers frères, ce temps-ci, c’est de se préoccuper d’autres maux qui retardent le développement du pays et sapent l’entente nationale en insistant sur la dilapidation des deniers publics, la corruption, la gabegie, le clientélisme et la concussion.

Toutes ces mauvaises pratiques sont aux antipodes de la dignité qui doit être notre code de valeurs commun. A l’inverse, seuls les objectifs en lien avec l’intérêt supérieur du pays doivent focaliser nos attentions. Nous ne devons, en aucune manière, trahir le pacte républicain, à la base de la nouvelle République qui nous impose de bâtir un État fiable et durable jouissant de toute sa prestance dans le landernau de la géopolitique mondiale.

Si celui qui doit prôner la paix dans le pays ne se préoccupe pas de la fragilisation du tissu social, je vous demande aussi d’oublier ces propos et accepté de grandir l’esprit. On doit transcender tous les égoïsmes et toutes les considérations en lien avec les clivages de toute nature. Pour demeurer ensemble, seule la devise nationale « travail-justice-solidarité » doit fonder l’identité et déterminer toutes les actions pour les générations actuelles et la postérité. La Guinée a besoin d’un point d’honneur sur l’amour de la patrie et la conscience citoyenne qui doivent commander les valeurs a privilégié, tels que le goût de l’effort et de l’excellence académique et professionnelle, l’esprit d’entreprise, la probité, la rigueur, la discipline et responsabilité a toute épreuve dans le pays.

Ceux qui tiennent les discours haineux, ethniques et régionalistes sont ceux qui ne veulent pas voir le développement en Guinée. Refusons la division, acceptons de vivre ensemble, qu’aucun homme politique ne vienne nous diviser en Guinée. 

Prenons la Guinée et pensons à nos mères. La guerre ethnique n’est pas bonne, elle a des causes dommageables. Qu’on refuse de barouder dans cette logique. La Guinée est notre espoir.

Aly Badara Akila, journaliste panafricain !!! 

(+224)662519697 (+224)625406393 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies